poids 13,5 kg
dimensions 210 × 490 mm
qualité des voix a mano Binci
finition Noir
chant
rangées 5
boutons 97
notes réelles 52
étendue do#/mi
voix 4
organisation des voix 16′+8′+8′+4′
boîte de résonance 2 — 16′+8′
registres 15 + M
mentonnières 4
basses chromatiques
notes réelles 55
étendue mi/si♭
voix 2 — 16′+8′ ou 16′+16′
registres 3 + R
basses standard
boutons 120
voix 4
registres 4

Un instrument unique sur le marché ! En effet, Fisart est actuellement le seul constructeur à fabriquer un accordéon de type international à basses chromatiques utilisant un pas aussi réduit. La tessiture du clavier chant passe ainsi de 46 à 52 notes. Cet instrument offre également des performances sonores remarquables, grâce à l’utilisation de voix professionnelles Binci a mano double-rivets, qui lui donnent une puissance, une précision d’attaque, une rondeur et une richesse en harmoniques inégalables.

Dès la fin 2008, partant de nombreuses demandes, je soumettais à Giancarlo Vignoni l’idée de faire à partir du concept du Music’hall Spécial, un modèle comportant une tessiture plus importante. En effet, quelques musiciens trouvaient le clavier chant du Music’hall Spécial « un peu court ». Nous avons donc réalisé le Music’hall Spécial Plus. Et oui ! « Plus », tout simplement parce qu’il possède une plus grande étendue au chant —52 notes réelles— et que la mécanique basses chromatiques est celle du modèle Osmose qui comporte 55 notes avec renfort. Cet instrument est monté avec les seules voix professionnelles à double-­rivets disponibles sur le marché. Bien que construit sur un pas réduit, il mesure quand ­même 49 cm ! Mais le fait d’avoir le clavier très près du corps atténue grandement cette sensation, comme sur un clavier à touches piano. Dès la fin 2009, Denis Croisonnier, artiste de scène et professeur au conservatoire de Lausanne, où la classe de jazz lui a été confiée ainsi qu’à Genève, en devenait l’heureux propriétaire. Pour son 2e instrument Christophe Girard a également choisi ce modèle. Patrick Lebreton ou Charles Kieny entre autres le possèdent aussi. Chemin inverse, pour une production plus confidentielle : c’est ce modèle qui a donné naissance au Music’hall Plus, un instrument à basses standard « grand format », qui fait le bonheur de David Rivière du groupe Les Pommes de ma Douche et d’Éric Marais, professeur d’harmonie.